Soutenance Publique de la Thèse de Doctorat en Santé Publique

Encore une fois, l’Ecole de Santé Publique de l’Université de Lubumbashi, vient de s’enrichir d’un nouveau Docteur en Santé publique, il s’agit de CT Ilunga Kandolo Simon.  

Thèse Simon

Cette thèse soutenue ce samedi 31/10/2020 dont le Professeur Kabyla Ilunga Benjamin est promoteur porte sur Les accidents de trafic routier : « Traumatismes,Cout Financier et Optimisation du système  de Traumatologie Hospitalière. «  Cas de Sendwe,CUL et GCM/SUD

Elle a pour objectifs de : déterminer la proportion d’accidents de la route dans les trois établissements de santé inclus dans notre étude et spécifiquement, déterminer les causes des accidents de circulation routière  dans la ville de Lubumbashi ;décrire le profil épidémiologique et mécaniste des traumatismes ; déterminer le circuit  des victimes des accidents de trafic de route jusqu’à l’issue ;déterminer le Coût moyen médical direct de prise en charge des blessures liées aux accidents de trafic de route ainsi que la durée moyenne de séjour hospitalier ;évaluer la capacité de gestion des traumatismes aux urgences en utilisant les directives de l’EsTC de l’OMS.

Les auteurs ont mené une étude transversale multicentrique en deux phases à savoir, la phase qui a concerné la police de circulation routière et la seconde, le milieu hospitalier dont l’échantillonnage a été exhaustif pour les deux. Au total 3495cas d’accidents de trafic routiers ont été recensées, 934 victimes et 3 responsables des services des urgences. Le rapport de prévalence, la P-value, l’intervalle de confiance ainsi que le test d’Anova à un facteur ont été utilisés. 

Sur 3320 malades reçus dans les trois hôpitaux 995 ont été concernés par les ATR soit 29,9%. Il est ressorti de ce travail que les conducteurs congolais (97,9%) avaient connu plus d’accidents de trafic routier que ceux des autres nationalités. La plupart des accidents de circulation routière avaient pour cause les fausses manœuvres (44,6%), suivies par l’excès de vitesse (40,4%), l’ivresse au volant (7,4%), le non-respect du code de la route (3,4%), la panne technique (2,9%) ainsi que la place sur la chaussée (1,3%). La conduite au centre-ville (PRa=1,9 ; IC95% [1,5-2,6] et p<0,005) ; (RPa=2,3 ; IC95% [1,8-2,9] et p<0,005) ; le véhicule de transport en commun (RPa=2,0 ; IC95%= [1,4 – 2,8] et p=<0,005) ainsi que le fait de conduire sur un trajet rectiligne (PRa=1,5 ; IC95%= [1,1 – 1,9] et p=0,003. Près de sept victimes sur dix sont arrivés à l’hôpital dans moins de 6 heures après la survenue de l’accident.

Soutenance publique SIMON KANDOLO

Il est recommandé qu’en plus de mettre en œuvre une intervention de prévention routière pour réduire le fardeau des ATR, une analyse des coûts désagrégés des patients admis pour des ATR soit effectuée pour analyser correctement les coûts induits.

Après délibération à huit clos, le jury a déclaré le CT Ilunga Kandolo Simon Docteur en Santé Publique avec la “mention Grande Distinction.”

%d blogueurs aiment cette page :